Remaniment ministériel

Au vu de l’actualité comment ne pas s’exprimer... Je ne sais pas quel sentiment me traverse depuis quelques jours, de la honte, de la colère, de la tristesse ... 

 

Encore une fois je me demande comment nous allons pouvoir faire entendre notre voix, comment arriver vers l’égalité dans un pays qui a pourtant comme devise : 

LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ 

En écrivant ces mots je me demande : mais pour qui ? Pour ces hommes qui depuis la nuit des temps expliquent aux femmes comment elles doivent se comporter ? Pour ces hommes qui se permettent toujours d’harceler les femmes dans la rue, de les agresser, de les violer, de les tuer ? Où est la justice ? Où est la liberté ? Où est l’égalité ? 

 

Alors que nous vivons dans un pays dit civilisé, le gouvernement nous rappelle encore une fois notre place de « femme », c’est à dire celle qui reste dans l’ombre des hommes. 

Jusqu’à quand allons nous devoir nous battre pour être reconnues et respectées par nos semblables.

In view of the current events how not to express oneself... I don't know what feeling I've been feeling for the last few days, shame, anger, sadness ... 

 

Once again I wonder how we will be able to make our voice heard, how to achieve equality in a country whose motto is ..: 

FREEDOM, EQUALITY, FRATERNITY 

As I write these words I ask myself: but for whom?

For those men who since the dawn of time have been explaining to women how they should behave? For these men who always allow themselves to harass women in the street, to assault them, to rape them, to kill them? Where is justice? Where is freedom? Where is equality? 

 

While we live in a so-called civilized country, the government once again reminds us of our place as "women", that is to say, as those who remain in the shadow of men. 

How long will we have to fight to be recognized and respected by our fellow men?